Jean Giono, Les âmes fortes

Saint Sernin sur Rance - Les âmes fortes de Jean Giono

Vallée du Rance, Saint Sernin sur Rance

J’ai bien aimé la mise en place de la veillée avec ces femmes au caractère bien trempé qui dévalisent le garde-manger tout en commentant la vie du mort.Verve et sans-gène font bon ménage. Une très juste peinture. A la fois incongrue et réaliste. Le récit de Thérèse m’a par contre vite fait décrocher. Ce jeu littéraire incessant entre sa version et celle des autres, les contradictions, m’ont lassée. J’ai finalement pris beaucoup plus de plaisir à lire l’analyse qui en est faite sur le site Études littéraires qu’à parcourir ce livre expérimental vite abandonné.

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *