Serge Brussolo, Frontière barbare

Serge Brussolo, Frontière barbare

Les mystiques détestent qu’on détruise leurs rêves. (370)

Serge Brussolo s’en donne à cœur joie dans les descriptions de créatures, de nouvelles religions, de combats extraterrestres. Quand je crois m’endormir, il sort une idée neuve de son chapeau, une invention visuelle, une extrapolation très plausible de nos mentalités. Il s’en faudrait de peu que l’auto-crémation, la dissolution des défunts en atomes, ou les compteurs de détresse affective fixés ou poignet ne s’implantent d’ici quelques décennies. Toutes optimisations citoyennes qui ne déplairaient pas au Grand Prestidigitateur de la République actuelle. Et tout en redoutant l’avènement de l’Ordre du Pardon Universel Intergalactique, on en savoure les prémisses littéraires inoffensives.

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *