Jean-Paul Kauffmann, La chambre noire de Longwood

Massif de l'Aigoual, sources de la Dourbie - Jean-Paul Kauffmann, La chambre noire de Longwood

Massif de l’Aigoual, sources de la Dourbie

Comme tous les captifs, Napoléon s’est battu contre la dissolution. (17)

Je me suis raccrochée à ce livre en des lieux étranges et face à la perspective de longues journées d’ennui froid et gris. Dans des espaces vides trouver des repères, Jean-Paul Kauffmann excelle à cet exercice. Il affectionne les symboles, les images, les jalons. S’imprègne d’une atmosphère à la manière de Maigret.

Ce qui m’excite justement, c’est ce passé que je n’attendrai jamais, le pittoresque que je ne pourrai jamais reconstituer. Comprenez-vous que c’est ce jamais, définitif, irréparable, sans retour qui m’exalte ? (311)

Il donne à cet exil une perspective terriblement romanesque. L’écosystème de Longwood, cette association d’êtres vivants installés en milieu humide est fascinant à observer sous sa plume. Dessèchement, marasme, engourdissement, dépérissement. Un présent qui semble ne jamais s’arrêter. On en viendrait à ressentir de la compassion pour le despotique empereur. Jean-Paul Kauffmann est moins sobre que dans d’autres ouvrages, le verbe s’emballe un peu, ce qui ne gâche pas le charme de l’ouvrage. Un climat prégnant, un fort sentiment de voyage restent collés à mes semelles. La guerre et la paix que j’écoute en parallèle, dans une interprétation d’Eric Herson-Macarel qui coule comme une source, y prend une saveur nouvelle.

Massif de l'Aigoual - Anémone des bois

Massif de l’Aigoual – Anémone des bois

Massif de l'Aigoual - Renard

Massif de l’Aigoual – Renard

Massif de l'Aigoual - Renard

Massif de l’Aigoual – Renard

Massif de l'Aigoual - Renard

Massif de l’Aigoual – Renard

Massif de l'Aigoual - Renard

Massif de l’Aigoual – Renard

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *