E.O. Chirovici, Jeux de miroirs, lu par Vincent Schmitt

The Rijksmuseum, Amsterdam BK-1971-21-A-2- E.O. Chirovici, Jeux de miroirs, lu par Vincent Schmitt

The Rijksmuseum, Amsterdam BK-1971-21-A-2

J’ai pris du plaisir et fort peu de notes en écoutant ce livre audio. C’est un polar comme je les aime entre les oreilles : sobre, facile à suivre mais intrigant, sortant de l’ordinaire, laissant subsister des vacuités qui font travailler la réflexion et l’imagination. L’auditeur est actif dans un partenariat avec l’écrivain taquin qui ne dit pas tout. Ce dernier manipule sans cesse notre frustration. Et nous accroche à l’hameçon. Un coin de notre cerveau reste toujours disponible pour ce récit, même quand on l’interrompt pour s’adonner à d’autres activités. Vincent Schmitt est parfait. Ceci dit, une fois quitté, il n’en reste rien.

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *