Madeleine Chapsal, La maison de jade, lu par l’auteur

Madeleine Chapsal, La maison de jade, lu par l’auteur

Une belle voix, décidée, dynamique, au fond râpeux. Une musique jazz sympathique.

Bernard est très antipathique. La narratrice inexistante, morne, sans passion. Je n’ai pas participé  à cet amour, je ne l’ai pas compris, et je suis donc restée insensible à sa lente déréliction.

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *