Anna Gavalda, L’échappée belle, lu par Cécile Cassel et 8 comédiens

Anna Gavalda, L’échappée belle, lu par Cécile Cassel et 8 comédiens

Un texte qui semble avoir été écrit exprès pour une interprétation audio… et qui, au-delà de ça, n’a pas un grand intérêt en lui-même.

À la façon d’un feuilleton radiophonique, les comédiens en rajoutent, batifolent, dansent au milieu d’une musique guillerette, variée, très présente et originale.

Malgré tout, la perpétuelle agitation, les voix portées par l’excitation, le gnangnan dégoulinant et la fadeur du propos fatiguent rapidement.

 

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *