Alain Mabankou, Black Bazar, lu par Paul Borne

Alain Mabankou, Black Bazar, lu par Paul Borne

Grand amateur de San Antonio, Alain Mabankou nous explique de sa verve délicieuse – dans l’interview qui suit le roman  et qui vaut vraiment le détour – qu’il n’a aucune affinité avec les phrases en costume-cravate qui cherchent à endormir. Point ne nous sommes endormie lors de l’écoute, ça non ! Des baratineurs, des hâbleurs de grande classe déroulent leur verbe haut tout au long des péripéties du héros fessologue. Alain Mabankou joue allègrement avec les a priori, Tintin,  la bâtardisation de la France et Sepuldeva. Inventivité, créativité, énergie, c’est un plaisir de découvrir cet auteur qui prend la littérature à bras-le-corps.

Détail notable, Paul Borne a été proposé par Alain Mabankou lui-même.

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *