Francis Scott Fitzerald, Gatsby le Magnifique, lu par Emmanuel Dekoninck

The Rijksmuseum, Amsterdam RP-P-1999-548 - Francis Scott Fitzerald, Gatsby le Magnifique, lu par Emmanuel Dekoninck

The Rijksmuseum, Amsterdam RP-P-1999-548

J’ai lu ce roman étant adolescente et il ne m’avait pas du tout plu. À le réécouter aujourd’hui, je comprends mieux pourquoi il a une telle renommée. Il a un charme incontestable. L’écriture est élégante, certaines tournures accrochent l’oreille. Le narrateur a de l’humour dans la première partie du livre. J’ai pris plaisir à l’écouter même si cet univers brillant aux accents romantico-tragiques est assez éloigné de ma sensibilité littéraire. Les tourments dépressifs de Gatsby m’ont laissée relativement indifférente.

Emmanuel Dekoninck a un beau timbre de voix dont il use avec habileté. Il se fond dans le personnage du narrateur avec naturel. Il rend parfaitement tout ce qu’il y a à comprendre du texte : la superficialité des amis de Gatsby,  la vaine quête de ce dernier et ses illusions, le détachement parfois perplexe du narrateur. On se laisse porter sans se poser de questions.

[Écouté dans le cadre du Prix Lire dans le noir 2013]

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *