David S. Khara, Le projet Bleiberg, lu par Emmanuel Curtil

David S. Khara, Le projet Bleiberg, lu par Emmanuel Curtil

Mossad, nazis, CIA, traders, pognon,… David S. Khara ne lésine pas sur les ingrédients. Au piment il rajoute du harissa pour un polar détonant et lourdingue. Bernard, Ethan, Jeremy sont des mâles qui vivent d’adrénaline. Même la fille fait dans le viril. Du flingue, du code secret, c’est efficace, du roman d’action brute. Mais un brin d’humour pointe son nez… un zeste d’ironie décalée. L’intrigue prend des proportions tellement grotesque que ça finit par être drôle. La fureur est rattrapée par le second degré.

A l’audio, il y a un gros manque de transitions entre les différents narrateurs/personnages. Une petite musiquette pour chacun n’aurait pas été de trop. L’auditeur s’égare…

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *