Honoré de Balzac, Un contrat de mariage, lu par Jean Debucourt

Honoré de Balzac, Un contrat de mariage, lu par Jean Debucourt

Cette histoire a bien dû faire rire les gens de l’époque. Et faire grincer les dents ou faire couler les larmes de certains autres. Pour nous autres, pauvres habitants du vingt-et-unième siècle, les tenants et les aboutissants de ce récit sont plus obscurs. Que de tractations aux termes malaisés à saisir ! On comprend tout de même qu’en gros, un couillon amoureux aux poches bien garnies se fait pigeonner en beauté malgré les conseils avisés de son vénérable notaire. Je reste curieuse de savourer les subtilités  de cette entourloupette, je suis frustrée d’être passée à côté. Il faudra que je réécoute ce livre, un dictionnaire encyclopédique sous la main.

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *