Hélène Grémillon, Le confident, lu par Carole Bouquet, Sara Forestier, Jacques Weber et Hélène Grémillon

Hélène Grémillon, Le confident, lu par Carole Bouquet, Sara Forestier, Jacques Weber et Hélène Grémillon

J’ai bien fait de participer au comité de lecture section classique pour le prix Lire dans le noir 2013, parce que jusqu’ici les livres présélectionnés pour la section nouveautés ne m’emballent pas beaucoup.

Nous nous trouvons ici avec un livre très romanesque. Il est construit sur plusieurs voix mais les changements de point de vue n’apportent pas grand-chose de neuf, on tourne en rond. On s’attend à des surprise, mais elles ne viennent pas.

Intéressant d’apprendre qu’en 1938 l’éducation sexuelle avait été interdite pour mieux relancer la natalité. On misait sur l’ignorance des filles pour mieux les engrosser ?

L’interprétation est très bonne mais ne rattrape pas une histoire qui m’a parue bien longue tant elle ne tient pas ses promesses.

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *