Tony Hillerman, Femme qui écoute

Mont Aigoual, arboretum de l'Hort de Dieu - Tony Hillerman, Femme qui écoute

Mont Aigoual, arboretum de l’Hort de Dieu

… Où l’on entend parler de la voie navajo pour faire redémarrer le monde – ce qui, par les temps apocalyptiques qui courent, peut se révéler d’une grande utilité !

On retrouve dans ce troisième opus le lieutenant Leaphorn, son observation précise de l’environnement, des plantes (genévrier, herbe-aux-bisons, créosote, pin ponderosa, tamari), des quatre directions et des mouvements du ciel, l’attente de la pluie. Un territoire sec et sacré, habité d’une histoire, de signes, d’indices, de traces, d’esprits, d’êtres debouts et libres, seuls dans l’immensité.

Le lieutenant est bien malmené dans cet épisode, on se demande comment il a pu y survivre !  Je n’ai pas beaucoup accroché avec les histoires de gangsters, d’activistes traditionalistes et de prises d’otages. Par contre les personnages de John Mc Ginnis et Margaret Cigaret sont singuliers et valent à eux seuls un détour par ces contrées. Et les peintures de sable que j’aime tant tiennent une place importante dans l’intrigue.

Arboretum de l'Hort de Dieu - Rhodendron

Arboretum de l’Hort de Dieu – Rhododendron

Massif de l'Aigoual

Massif de l’Aigoual

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *