Alphonse Allais, Nouvelles, lu par Pierre Bellemare

Alphonse Allais, Nouvelles, lu par Pierre Bellemare

Alphonse Allais semble avoir eu régulièrement des problèmes de loyer. Il a en tout cas réfléchi avec application à la manière de se dépêtrer des logeurs en attente de leur argent. On apprend aussi, à travers ces nouvelles, à allumer la bacchante. Activité beaucoup plus frivole et réjouissante. Les nouvelles sont courtes et se précipitent vers l’essentiel sans en rajouter. Certaines chutent excellemment. Pierre Bellemare, en conteur expérimenté, sait nous embobiner l’imagination. Le ton est parfois trop enjoué, va vers le bruyant, mais on lui pardonne, car il est généreux et s’il s’emporte un peu trop, ce n’est que par enthousiasme. Un bon divertissement.

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *