Henning Mankell, La cinquième femme, lu par Marc-Henri Boisse

The National Gallery of Art, Washington 1982.73.1 - Henning Mankell, La cinquième femme, lu par Marc-Henri Boisse

The National Gallery of Art, Washington 1982.73.1

Petits oiseaux, jolies fleurs et pieux aiguisés. Ce qui se cache derrière les pics mar et les orchidées n’est pas joli joli.

Je retrouve Marc-Henri Boisse comme un vieil ami familier. D’écoute en écoute, il devient indissociable de notre inspecteur nordique.

Wallander scrute, aiguise son attention, mais oublie de s’occuper de ses yeux. L’enquête est lente, la peur remplace le temps. Kurt saisit les détails au vol, suit son intuition souvent peu étayée. Indice après indice l’audiolecteur se régale.

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *