Gandhi, Autobiographie ou mes expériences de vérité

Gandhi, Autobiographie ou mes expériences de vérité

Toute retenue, quel qu’en soit le motif, est salubre pour l’homme.

Un livre de cœur depuis que j’ai lu pour la première fois vers 13/14 ans.

L’écriture est fraîche, simple, directe, pas de fioritures ni de lourdeurs, c’est un vrai plaisir à lire. La clarté et la précision de ses souvenirs sont impressionnants. Ce gros pavé se déguste plus vite qu’on ne croirait.

On découvre un jeune homme écrasé de timidité, mais qui finit par s’en faire une raison. Sa force de caractère, son autonomie lui insufflent une dynamique propre d’une intrépidité à toute épreuve. La passion brûlante de l’accomplissement de l’être qui l’habite l’amènera peu à peu à vouer sa vie au service des autres et à la fraternité humaine. Il sera inspiré en cela par ses amis théosophes – qui l’incitent à découvrir les traditions spirituelles indiennes – et par ses contacts avec des chrétiens, notamment Tolstoï, qui l’influencera très profondément.

Si l’homme est infiniment têtu et met parfois en pratique ses convictions avec un zèle un peu excessif – notamment en matière de diététique, d’éducation des enfants ou de médecine, il a le mérite de donner de lui-même jusqu’au bout et de toujours chercher à s’améliorer, dans un acte de foi tout entier offert à la vie. On ne peut qu’admirer l’enthousiasme avec lequel il s’adonne aux tâches ménagères, de la cuisine au nettoyage des latrines, considérant qu’aucun domaine n’est étranger au travail spirituel. D’aucuns pourraient s’en inspirer…

Un livre honnête et sans fard, la mise à nu d’un quêteur de connaissance qui savait rire de lui-même tout en assumant ses énormes responsabilités.

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *