Jules Renard, Histoires naturelles, lu par Camille Fournier

The J. Paul Getty Museum, Los Angeles 86.MV.527.5 - Jules Renard, Histoires naturelles, lu par Camille Fournier

The J. Paul Getty Museum, Los Angeles 86.MV.527.5

Ce livre aurait mérité un enrobage audio plus travaillé. L’enregistrement est basique sans trompettes ni tambour. Camille Fournier s’applique, n’est pas désagréable sans vraiment mettre le texte en valeur. Il faut dire que ce dernier ne se prête pas vraiment à une lecture linéaire. Jules Renard jette des phrases, des notes, parfois seulement quelques mots sur le papier. J’aurai bien vu une interprétation à plusieurs voix avec des jeux musicaux. Un objet sonore ludique composé de percussions qui se répondent, voire de cris d’animaux.

Jules Renard a de jolies formules. La poule qui va pieds nus, l’escargot qui ne sait marcher que sur sa langue m’ont fait sourire. Petits tableaux succincts, poétiques, nostalgiques, dramatiques voire simplement descriptifs. On pioche, on picore, on grignote, parfois on est piqué par une image, d’autres fois on s’ennuie. Cependant c’est si court qu’on ne s’ennuie pas très longtemps. La dernière partie est consacrée à des histoires de chasses qui m’ont laissée perplexe. Je n’ai pas bien compris l’intention de l’auteur. Il semble adopter un ton ironique, se moquer de lui-même. Il exprime du remords, de la compassion, tout en ne boudant pas son plaisir. Ambigu.

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *