Kirk Mitchell, La malédiction des ancêtres

Massif de l'Aigoual, la Dourbie - Kirk Mitchell, La malédiction des ancêtres

Massif de l’Aigoual, la Dourbie

J’avoue que je suis une fan invétérée des polars à tonalité amérindienne. J’ai trouvé des références sur cet auteur en fouinant sur Babelio, ni une ni deux, me voilà lancée.

Il est souvent question de restitution d’os dans ce type de polars, celui-ci n’échappe à la règle, mais alors si les païens nordiques s’y mettent aussi ! Le propos est loin d’être anodin. Les découvertes paléontologiques récentes font effectivement polémique parmi les Amérindiens.

Un chouia de fantastique, d’esprits, de légendes. Kirk Mitchell se fait un malin plaisir de pousser ses héros vers la frustration sexuelle. L’effet récurent finit par être amusant. Il n’a pas la grâce d’un Tony Hillerman, mais c’est tout de même un bon filon pour moi. Plutôt dans la veine James D. Doss. Je vais exploiter !

La Dourbie

La Dourbie

La Dourbie - Hêtres

La Dourbie – Hêtres

La Dourbie - Verge d'or

La Dourbie – Verge d’or

La Dourbie

La Dourbie

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *