Agatha Christie, Christmas pudding

Agatha Christie, Christmas pudding

Mr Jesmond émit un gloussement étrange, un peu comme une poule qui aurait décidé de pondre un œuf et se serait ravisée.  (253)

J’ai beaucoup lu Agatha dans de vieilles éditions et je constate que la qualité des traductions s’est nettement améliorée depuis. L’humour ressort beaucoup mieux, avec plus de finesse.

Hercule Poirot, son bonnet de nuit et son goût de la symétrie, sont plus amusants que dans la série télé qui passe en boucle. Difficile cependant d’envoyer valdinguer l’image de l’acteur pour se faire son propre Poirot !

Ce recueil est une vraie récréation. Histoires courtes et rapides, délicieuses, à la manière d’un cahier de vacances. Le rêve m’a fait bisquer. J’aurai dû trouver la solution ! Pure nouvelle à énigmes (voyantes !), elle constitue un excellent exercice mental, de même que la plupart des histoires de ce livre.

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *