Marcel Proust, Du côté de chez Swann, lu par Daniel Mesguich

1984.315.49 The Metropolitan Museum of Art, New York - Marcel Proust, Du côté de chez Swann, lu par Daniel Mesguich

The Metropolitan Museum of Art, New York 1984.315.49

J’ai une relation dissolue avec Proust. J’ai écouté la version audio du même livre lue par André Dussolier il y a quelques mois d’une manière volatile, calquant le rythme de ma pensée sur celui du texte et mêlant les deux aux images qui défilaient derrière la vitre du car Millau-Toulouse. L’ensemble était harmonieux mais mon attention n’était pas soutenue. Je suis passée à côté de beaucoup de passages et il y en a un certain nombre que j’ai l’impression d’écouter pour la première fois avec ce CD. C’est inquiétant !

Marcel Proust, du reste, se prête bien au manque d’attention, de même qu’au découpage. Il n’y perd pas son essence. Je me méfiais de ce saucissonnage et trouve finalement qu’il met bien l’essentiel du roman en valeur. Au lieu de se noyer, on a une vue d’ensemble.

Peut-on passer après l’interprétation délicieuse d’André Dussolier ? Mais oui, on peut ! Daniel Mesguich donne ici une impression de grande aisance. Il maîtrise souffle et voix, intonations et points d’appui. Le roman lui est familier, amical, il en a assimilé le rythme et en restitue l’univers. C’est un enregistrement que je citerai volontiers pour illustrer l’art du lecteur dont fleurit ici l’habileté sur tous les plans. Un exemple en la matière.

[Écouté dans le cadre du Prix Lire dans le noir 2014]

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *