Agatha Christie, Le Major parlait trop

The Rijksmuseum, Amsterdam SK-A-1183 - Agatha Christie, Le Major parlait trop

The Rijksmuseum, Amsterdam SK-A-1183

Une idylle pour Miss Marple ?

Assommée par les palmiers et le soleil omniprésent des Antilles – Ah ! La splendeur aux multiples facettes d’une journée anglaise ! – elle se trouve un compagnon de choix en la personne de M. Rafiel. Être traitée tour à tour de brave vieille bique plutôt godiche, de dinde pépiante ou de délicieuse autruche d’un autre âge ne la déstabilise par outre mesure. Le couple ne manque pas de panache !

L’intrigue, elle, est distrayante sans être vivifiante. Il faut dire que j’ai déjà vu l’adaptation de ce roman à la télévision et que le thème du couple où la femme a progressivement des doutes sur sa santé mentale (et où l’on se doute qu’on l’y aide fortement…) a été maintes fois utilisé. Mais peut-être est-ce Agatha Christie qui l’a inventé ?

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *