Jean-Louis Fournier, La servante du Seigneur, lu par l’auteur

The Paul J. Getty Museum 84.XM.443.3 - Jean-Louis Fournier, La servante du Seigneur, lu par l’auteur

The J. Paul Getty Museum, Los Angeles 84.XM.443.3

Jean-Louis Fournier a su être court, direct et concis. Ce qui est une qualité rare. Pas de dilution pour remplir des pages. Une écriture ciselée et travaillées, taquine, piquante, dérangeante pour l’intéressée, mais pleine d’amour. Joliment écrit. Joliment dit. Avec entrain, fraîcheur, perplexité et des seaux de tendresse. C’est plaisant à écouter, mais ça reste une lettre personnelle. J’ai goûté l’exercice sans être saisie.

En parlant de saisie, la réponse de sa fille en est pleine. Mais l’on sait bien que religion et spiritualité ne cheminent pas toujours sur les mêmes voies…

 

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *