Patrick Modiano, Rue des boutiques obscures, lu par Jean-Louis Trintignant

Patrick Modiano, Rue des boutiques obscures, lu par Jean-Louis Trintignant

Rarement livre audio m’aura laissée aussi indifférente que celui-ci. Que ce soient la mise en voix, les personnages, l’écriture, la musique… quoique non,… les longues plages de piano ont fini par avoir raison de moi et je me suis décidée à toutes les sauter.

J’ai perdu plusieurs fois le fil, me suis demandé si je n’avais pas sauté un chapitre, ai écouté deux fois la même piste sans m’en rendre compte…

Soporifique mélancolie, lent et brouillardeux voyage sonore qui ne m’aura pas du tout parlé ni apporté quoi que ce soit…

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *