Tony Hillerman, Le peuple des ténèbres

Mont Aigoual, arboretum de l'Hort de Dieu - Tony Hillerman, Le peuple des ténèbres

Mont Aigoual, arboretum de l’Hort de Dieu

Dès la première page de son apparition, Jim Chee regarde le bulletin météo à la télévision. La transition est faite. Joe Leaphorn, lui, ne se fiait qu’à une observation directe du ciel.

L’écriture est plus fluide et  plus libre que dans la précédente trilogie. En écartant la rigidité de Leaphorn, Tony Hillerman s’invente une nouvelle jeunesse. Les théories et les extrapolations peuvent se dérouler avec plus de verve, d’autant que la piquante Mary Landon, qui entre également en scène, y met son grain de sel. Sa rencontre avec Jim Chee démarre sur les chapeaux de roue. Il est dans ce premier épisode en poste à Crownpoint.

Même s’il ne faut pas trop gratter les rouages de l’intrigue sous peine de rester sur sa faim, le pourquoi-du-comment est pas mal trouvé. En amoureuse des grigris, j’ai frémi (et vite compris, mais ma proximité avec le sujet m’a rendue indulgente) !

Arboretum de l'Hort de Dieu

Arboretum de l’Hort de Dieu

Arboretum de l'Hort de Dieu - Lys martagon

Arboretum de l’Hort de Dieu – Lys martagon

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *