Jean Teulé, Le magasin des suicides, lu par Thierry Fréret

Jean Teulé, Le magasin des suicides, lu par Thierry Fréret

Un lecteur très expressif qui s’en donne à cœur joie, une musique guillerette pour un texte qui en fait trop.

Roald Dahl, dans ce même domaine de l’humour noir, a pour lui l’impertinence et la causticité qui bousculent notre vision du monde et lui donnent un nouveau sens.

Ici nous avons un amusement qui m’aurait peut-être plu quand j’avais 12 / 13 ans, mais qui à l’âge littéraire vénérable que j’ai atteint aujourd’hui sonne creux. Tout finit trop bien pour avoir l’impression que l’auteur est allé courageusement au bout de son idée.

Une petite curiosité en fin d’écoute : une interview de l’auteur par le lecteur; puis du lecteur par l’auteur. Sympa !

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *