Maxime Chattam, La promesse des ténèbres, lu par Hervé Lavigne et Véronique Groux de Miéri

The Metropolitan Museum of Art, New York 1974.212 - Maxime Chattam, La promesse des ténèbres, lu par Hervé Lavigne et Véronique Groux de Miéri

The Metropolitan Museum of Art, New York 1974.212

 

Comment dire ? Une écriture arrogante, pleine de clichés et sans finesse… une psychologie et des relations entre les personnages grossières et vulgaires… des références branchées urbaines… des descriptions détaillées, réalistes et jouissives de scènes glauques et très dures… une musique grandiloquente… une conception du Mal manichéenne et théâtrale flatteuse de bas instincts…

Je déteste !

 

 

 

Publié dans Explorations littéraires | Laisser un commentaire

Camilla Läckberg, L’Enfant allemand, lu par Eric Herson-Macarel

The Rijksmuseum, Amsterdam  RP-F-2004-252-29 - Camilla Läckberg, L’Enfant allemand, lu par Eric Herson-Macarel

The Rijksmuseum, Amsterdam RP-F-2004-252-29

Un opus que j’ai trouvé meilleur que le précédent. Vie de famille et intrigue policière qui d’habitude sont juxtaposées se mêlent ici de façon dynamique, intrigante et harmonieuse. Le livre tire un peu en longueur, un assassin attendu dès le premier tiers du livre, même si je n’ai pas deviné ses motivations. Le personnage le plus intéressant dans son évolution finit par être Mellberg, qui dans ses déboires dévoile son humanité et met un peu de relief.

Mais, te demandes-tu lecteur curieux, pourquoi continue-t-elle a écouter du Camilla Läckberg si elle l’aime si peu ? Tout simplement parce qu’il n’y a pas tant de nouveautés que ça à  la médiathèque, on se met ce qu’on peut sous la dent !


Publié dans Explorations littéraires | Laisser un commentaire

Terry Pratchett, Mortimer

The Rijksmuseum, Amsterdam RP-T-1910-35 - Terry Pratchett, Mortimer

The Rijksmuseum, Amsterdam RP-T-1910-35

C’était le genre de bruit qu’on entend à la lisière nébuleuse des rêves, une horreur sans nom dont on se réveille trempé d’une sueur glacée. C’était le reniflement sous la porte de la terreur. Comme le reniflement d’un hérisson, mais attention, le hérisson qui fonce des bas-côtés pour écrabouiller les camions. (205)

Terry Pratchett roi de la métaphore, de l’image frappante qui se joue de nos références culturelles. Et quelle culture il faut pour la remanier ainsi à l’envie de l’imaginaire ! Il nous entraîne dans une danse endiablée avec la Mort, qui se fait fort de découvrir les plaisirs de la chair…

Un des meilleurs de la série.

 

Publié dans Explorations littéraires | Laisser un commentaire

Hypothermie, Arnaldur Indridason, lu par Jean-Marc Delhausse

The Metropolitan Museum of Art, New York 1984.1203.7 - Hypothermie, Arnaldur Indridason, lu par Jean-Marc Delhausse

The Metropolitan Museum of Art, New York 1984.1203.7

 Arnaque à l’au-delà.

Le démarrage est un peu lent, l’auteur lance diverses pistes, part sur le thème de la vie après la mort sans qu’on discerne vraiment où il veut nous emmener. Puis, à force de patience dans l’écoute, on finit par arriver à un stade où les pistes se recoupent, la curiosité se densifie et les lignes se dessinent…

Excellent !

 

 

Publié dans Explorations littéraires | Laisser un commentaire

Camilla Läckberg, L’Oiseau de mauvais augure, lu par Eric Herson-Macarel

The Rijksmuseum, Amsterdam RP-P-1981-166 - Camilla Läckberg, L’Oiseau de mauvais augure, lu par Eric Herson-Macarel

The Rijksmuseum, Amsterdam RP-P-1981-166

J’ai déjà écouté pas mal de livres audio de Camilla Läckberg. Je les aime bien pour leurs mystères intrigants et leurs personnages, bien que les digression sur la vie des personnages principaux – Patrick, Erica, mariage, bébé, famille et cie – m’ennuient rapidement par leur longueur.

Celui-ci ne m’a même pas captée par sa trame policière. J’ai trouvé l’aspect télé-réalité flou, mal développé et n’apportant pas grand-chose à l’histoire. J’ai très rapidement soupçonné les bons coupables. Leurs motivations tordues, révélées en fin de livre n’ajoute pas vraiment de piment à un roman que j’ai trouvé fadasse dans l’ensemble. La lecture est agréable et juste mais un peu monotone.


Publié dans Explorations littéraires | Laisser un commentaire

Resto zoizeaux saison 2011-2012

 

MésangesMésanges

 

Publié dans Hors sujet | Laisser un commentaire

Brigitte Aubert, La mort des neiges, lu par Marie-Christine Letort

The Metropolitan Museum of Art, New York 50.130.12 - Brigitte Aubert, La mort des neiges, lu par Marie-Christine Letort

The Metropolitan Museum of Art, New York 50.130.12

Ou un inconnu vous offre un steak  … J’ai adoré la première partie du roman, toute en finesse, construite autour des perceptions d’une héroïne clouée dans un fauteuil, aveugle et muette. La douceur et l’humour de son tempérament contrebalancent de manière très heureuse les détails plus crus de l’aspect polar.

Le retournement de situation du milieu du livre, m’a laissée perplexe. On part soudain dans une situation improbable, de mauvais goût et d’une morale douteuse; dans une surenchère glauque, une farce grotesque et sanglante que je me suis empressée de parcourir pour arriver à la fin – sans intérêt. J’aurai pu m’épargner l’écoute de toute cette partie.

La mise en voix est fine et expressive, chaleureuse et familière. On adhère tout de suite.


Publié dans Explorations littéraires | Laisser un commentaire

Susan Power, Danseur d’herbe

The Rijksmuseum, Amsterdam RP-T-1960-303 - Susan Power, Danseur d’herbe

The Rijksmuseum, Amsterdam RP-T-1960-303

Ce roman est tissé comme une toile d’araignée qui remonterait dans le passé et retracerait l’histoire secrète de nos actes et de nos pensées.

Situé dans une réserve sioux, il raconte l’histoire de plusieurs personnages, leurs relations, les liens subtils et cachés qui les relient à leurs ancêtres, au monde derrière le monde, le difficile apprentissage des jeunes qui cherchent à définir un parcours personnel sur une trame familiale de culture et de magie.

Fascinant… à relire !

 

 

Publié dans Explorations littéraires | Laisser un commentaire

Sylvie Granotier, La rigole du diable, lu par l’auteur

Sylvie Granotier, La rigole du diable, lu par l’auteur

Rien de tel qu’un bon livre audio pour accompagner mes activités de broderie !

Celui-ci a rempli toutes ses promesses : une belle écriture; une intrigue qui, même si on en devine le dénouement bien avant la fin, ne déçoit pas, car les personnages sont intéressants à suivre; et enfin une lecture patiente, partageuse, au bon rythme, expressive.

Un petit régal !

 

 

 

Publié dans Explorations littéraires | Laisser un commentaire

Thomas Berger, Le retour de Little Big Man

The Rijksmuseum, Amsterdam RP-T-1914-17-193 - Thomas Berger, Le retour de Little Big Man

The Rijksmuseum, Amsterdam RP-T-1914-17-193

Thomas Berger a écrit cette suite de Little Big Man 35 ans après la parution du premier tome et 29 ans après la sortie du film du même nom.

Nous retrouvons Jack Crabb exactement à l’endroit où nous l’avions laissé, au moment de la bataille de Little Big Horn. La bataille finie, désemparé et démuni de tout (état assez récurent dans sa vie !), Jack décide de retourner vivre parmi les blancs. Il entame une période mouvementée bien que professionnellement stable dans le Far West des chercheurs d’or (Deadwood) et des cow-boys (Tombstone). Reconverti comme serveur de bar, il retrouve ses vieilles connaissances à la gâchette habile : Wild Bill Hickok et Wyatt Earp.

Poussé par l’amour d’une jolie femme, il s’improvisera un moment professeur dans une école pour amérindiens. Interrompue par une malheureuse péripétie, sa carrière prendra fin brutalement, et il se retrouvera démuni de tout une fois de plus.

La rencontre la plus déterminante de ce livre prendra alors forme dans la personne de Buffalo Bill. Ce dernier ayant pris Jack en sympathie, il l’engage dans son Wild West Show alors en pleine expansion. Suivent de nombreux voyages à travers le monde et notamment en Europe.

Roman dynamique, plein d’humour et de péripétie, ce qui suffirait à faire son intérêt, ce livre est sous-tendu sans en avoir l’air par une incroyable recherche documentaire. On sent la jubilation de l’auteur à mettre en scène à sa manière des faits historiques comme la fusillade d’OK Corral, l’exposition universelle de Chicago ou la mort de Sitting Bull, autant qu’à amener son héros, modeste, sans instruction et malmené par les vents contraires, à rencontrer des personnages aussi connus qu’Annie Oakley et le Prince de Galles.

Un vrai plaisir de lecture pour les amateurs de romans d’aventures, un véritable régal pour ceux qui s’intéressent à l’histoire de cette époque et aux amérindiens.

 

Publié dans Explorations littéraires | Laisser un commentaire