Eau

Classé dans : Non classé | 0

 

Je suis un homme étrange, un ermite vêtu de coton, qui médite aux mois d’été dans les montagnes enneigées : Le souffle vivifié purifie tous les brouillards du corps. Aux mois d’automne je mendie des aumônes : Rien de tel que de l’orge pour rendre la santé. En hiver je médite dans les forêts profondes qui m’épargnent les attaques cinglantes de la bise. Au printemps je demeure par prairies et collines et me libère ainsi du flegme et de la bile. Hiver ou été, qu’importe la saison pourvu que je médite, prévenant par là les affres de la décrépitude. Une attention constante et sans agitation permet de dominer les cinq passions nocives*.

Jetsün MILA-DJÉ (Yogi et poète du Tibet du XIe)
Les Cent Mille Chants

* La jalousie ou l’envie (Tib. : phrag-dog [haineuse]), l’orgueil et l’arrogance, l’avidité passionnelle et possessive, l’aversion et le rejet intolérant, l’opacité de l’Esprit en le Cœur (l’ignorance de l’état de perception autre que mentale ou émotionnelle).

 

 

Vidéo « L’eau… la vie… »

Notre bien le plus précieux à tous… La musique d’accompagnement est de Cheryl Ann Fulton… de l’album…« The Airs of Wales »… : « The Flowers of the West »

 

 

 

 

Laissez un commentaire