Camargue

Classé dans : Non classé | 0

 

 

Les premiers Amérindiens tempéraient leur fierté d’une singulière humilité. L’arrogance spirituelle était étrangère à leur nature et à leur enseignement. Il n’ont jamais prétendu que le pouvoir de la parole articulée était une preuve de supériorité sur la création muette ; la parole était pour eux un cadeau empoisonné. Ils croient profondément au Silence, signe d’une harmonie parfaite. LE SILENCE EST L’ÉQUILIBRE ABSOLU DU CORPS, DE L’ESPRIT ET DE LA CONSCIENCE. L’homme qui préserve l’Unité de son être reste calme et inébranlable devant les tourments de l’existence ; pas une feuille ne bouge sur l’arbre ; aucune ride à la surface de l’étang qui brille, telle est, pour le sage illettré, l’attitude idéale pour la conduite de la vie. Si vous lui demandez : « Qu’est-ce que le Silence ? », il vous répondra : « C’est le Grand Mystère ! Le Silence Sacré est sa voix ! » Si vous lui demandez : « Quels sont les fruits du Grand Silence ? », il dira : « La maîtrise de soi, le vrai courage ou la persévérance, la patience, la dignité et le respect. Le Silence est la pierre angulaire du caractère ». Ohiyesa (Santee Dakota [XXe])

 

Vidéo « Itinérance en Camargue »

Cette région c’est l’espace du Souffle du Vent… le soleil… Silence d’attentes emplit des multiples sons des oiseaux… bruissements d’ailes… appels… dans le clapotis des étangs… aux embruns odorants des marais… où l’on doit disparaître… si l’on veut entendre et voir… ! La musique d’accompagnement est de Curandero… de l’album…« Curandero »… : « Mosaicos do Soledad »

 

 

 

 

Laissez un commentaire