Christopher Moore, Un blues de coyote

Vabres l'Abbaye - Rougier - Un blues de coyote de Christopher Moore

Vallée du Dourdou

Chaos, voilà quel était le nouveau mot d’ordre de son existence. (217)

Sacré vieux Coyote ! Il n’a pas vieilli d’un poil ! Un spécialiste du désastre à travers les âges. Pas commode de se retrouver lié à sa force spirituelle. C’est un totem exigeant. Maladroit et incontrôlable, très perturbant pour son entourage, il se croit malin et fait beaucoup de conneries. Mais réveille les consciences routinières. Le Roublard aide à revenir aux réalités de la vie à coup de claques déstabilisantes. Ce roman d’apparence foutraque et loufoque est un fort bel hommage à sa sagesse folle. La mystique crow y est revisitée d’une manière terre à terre et concrète. Peu importe le contexte, le sens y est. Ce cher Vieux Bonhomme Coyote a trouvé là un écrivain à sa mesure.

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *