Pauline Réage, Histoire d’O, lu par Valérie Lang

The Rijksmuseum, Amsterdam BI-F-B-SCHOLEN-1025-XVI-2 - Pauline Réage, Histoire d’O, lu par Valérie Lang

The Rijksmuseum, Amsterdam BI-F-B-SCHOLEN-1025-XVI-2

Quelle histoire déchirante d’humiliation, de soumission et de jeux de pouvoir ! Plutôt qu’un texte érotique, je trouve que c’est le récit du lent délitement d’une femme, son renoncement à exister, sa destruction volontaire avec la complicité d’hommes et de femmes de peu de scrupules. Il y a bien une certaine justesse dans ce désir féminin de s’offrir, qui m’a touchée, mais je ne peux pas dire que cela m’ait vraiment plu. Il aurait fallu un peu d’humour, de joie amoureuse, de décalage, ou au moins une écriture sensible pour être charmée. C’est littérairement plat, descriptif, esthétique (focalisation sur les matières et la couleur rouge), d’une froideur intellectuelle malgré le propos. Plus proche de la chirurgie que de la sensualité. Un livre érotique, certes, par ses descriptions, mais qui laisse un goût amer dans la bouche.

Valérie Lang a une belle voix nasale. Elle change de rythme au grè du texte. Le tempo est parfait. La lecture est posée. Très agréable. Elle a trouvé la sobriété adéquate pour ce texte violent et cru. On a l’impression d’écouter une histoire anodine si on n’y prête pas garde.

[Écouté dans le cadre du Prix Lire dans le noir 2013]

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *