Nature – Marie-Thérèse Saint-Aubin

Nature de Marie-Thérèse Saint-Aubin

Ce livre est une compilation de modèles déjà publiés mais tombés dans la vacuité et quasiment introuvables (ou à des prix mirobolants). Quel dommage que la totalité des oiseaux et des fleurs n’y aient pas trouvé leur place. Les mésanges à longue queue de l’édition originale étaient si délicates…

J’ai brodé la plupart des oiseaux : bergeronnette, martin-pêcheur, merle, mésange bleue… Le résultat est fin et bien présent à la fois. L’art du vide de Marie-Thérèse Saint-Aubin rend les plumés aériens, les fleurs pleines de vie.

Le cahier pratique ne l’est pas du tout – pratique. Quelle drôle d’idée de l’avoir imprimé sur un papier très fin, glissant, peu manipulable, qui s’abîme très vite, alors que le livre lui-même bénéficie de bonnes grosses pages. Il est collé sur la troisième de couverture et on est obligés de le détacher pour s’en servir. Une fois désuni de son support, on ne sait plus que faire de ce fascicule sans couverture rigide, qui s’échappe systématiquement si on l’insère dans le livre. Séduction et graphisme ont été privilégiés sur la praticité et la conscience que des lecteurs allaient réellement s’en servir.

Marie-Thérèse Saint Aubin offre une technique qui réjouit la naturaliste en moi autant que l’amoureuse des travaux d’aiguilles.

 

Ce contenu a été publié dans Exploration documentaire. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *