Sue Hubbell, Une année à la campagne

Causse du Larzac, roc du Mérigou - Une année à la campagne de Sue Hubbell

Causse du Larzac, roc du Mérigou

Il me semble que c’est Sir James Jeans, le physicien, qui a remarqué que nous vivons dans un monde non seulement plus étrange que nous le pensons, mais plus étrange que nous ne pouvons le concevoir. (112)

Les chemins montagneux des Vosges de Claudie Hunzinger autant que les sentiers du plateau de l’Aubrac de Nicole Lombard ont des sources communes avec les forêts des monts Ozark, au sud-est du Missouri. Il m’était impossible de ne pas passer par là à mon tour, dans un élan fraternel avec la lignée de ces naturalistes aux semelles trouées de vent et aux sens en éveil. Sue Hubbell a ce même regard à fleur de terre, à portée d’horizon, empli de la vie des manifestations qui l’entourent. Manifestations piquantes ou irrésistiblement gratouilleuses, gracieuses ou qui enchantent, pas toujours bienvenues dans notre organisation quotidienne, mais ayant incontestablement le même droit à occuper l’espace et le sol que nous, bipèdes.

Voilà qui était excitant ; ma soirée prenait une tournure absolument biblique. Je subissais une invasion de grenouilles, tout comme le soir où les rainettes avaient escaladé les fenêtres du living-room. En fait, j’y avais pris grand plaisir les deux fois. Ce qui n’était pas le cas du Pharaon. (39)

Encore un livre qui s’ennuie entre quatre murs et qu’il vaut mieux emmener au jardin… La poésie des noms latins, que Sue Hubbell affectionne, a été une découverte – déjà frôlée dans les livres de botanique – à laquelle j’ai maintenant le projet de m’atteler avec plus de sérieux. La recette de la tarte aux kakis me laisse dans un grand état de perplexité – mes tentatives personnelles pour cuire ces fruits se sont révélées désastreuses.

Sue Hubbell possède un remarquable esprit de concision qui lui permet de construire des thèmes nourris d’anecdotes, de connaissances glanées et d’observations directes. Elle arrive à se déporter d’un pas de côté pour donner de la latitude à son parti pris humain. Ses considérations sur les aoûtats sont de ce point de vue très originales ! Seule une certaine austérité, qui n’est peut-être que de l’application à offrir un livre bien structuré, a modéré l’enthousiasme que peut provoquer chez moi ce type de lecture.

Causse du Larzac - Eresus

Causse du Larzac – Eresus kollari

Causse du Larzac

Causse du Larzac

Causse du Larzac, roc du Mérigou - Argus sur un candélabre

Causse du Larzac – Argus sur un candélabre

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *