Sophie Chauveau, Fragonard, lu par l’auteur

Sophie Chauveau, Fragonard, lu par l’auteur

J’ai eu du mal à suivre l’histoire, au début. Sophie Chauveau a une lecture fluide, continue, sans aspérités, qui demande un effort d’attention, car il n’y a pas de balise pour réveiller l’attention. Les récits d’enfance, d’adolescence et d’apprentissage sont dilués et peinent à avancer, on écoute d’une oreille.

La description du Louvre et de la vie incertaine et précaire des artistes qui y sont hébergés a été le passage qui m’a le plus interpellée. J’ai aimé ce paradoxe entre honneurs royaux, prestige des prix de l’Académie, et pauvreté de la vie quotidienne. La personnalité de Fragonard, amoureux des animaux et des enfants, menant sa maisonnée dans un joyeux foutoir, ayant du mal à rentrer dans les cases et n’essayant pas vraiment, défendant son intégrité et son indépendance d’esprit tant bien que mal, me l’ont rendu éminemment sympathique.

La traversée de la Révolution, de la terreur et des cahots historiques qui s’ensuivent est plus âpre, trop longue à mon goût.

Je me suis beaucoup ennuyée à l’écoute de ce livre, mais paradoxalement j’en garde une image lumineuse. J’ai regardé sur internet les tableaux de tous les peintres cités : Chardin, Boucher, Van Loo… Je me suis amusée devant les mignonnes peintures érotiques. J’ai fait des recherches sur Sartine, qui fait une apparition très discrète – Quoi, le lieutenant de police des Nicolas Le Floch a vraiment existé ??. C’est un livre qui me laissera une impression profonde et durable.

Ce qui me dérange dans la lecture pré-digérée qu’on nous vend par camion actuellement c’est qu’on a pas le loisir de s’ennuyer, de faire des efforts, de se questionner, de laisser l’esprit vagabonder, d’être dérangé… c’est une littérature aux mécanismes grossiers et efficaces, superficiels.

Quel bonheur que l’ennui !

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *