Julia Deck, Viviane Élisabeth Fauville

Julia Deck, Viviane Élisabeth Fauville

Un roman court, bien écrit, et surtout très bien construit. Le glissement du sujet, du je au elle ou au vous passe sans qu’on s’aperçoive sur le coup du changement. Très habilement mené. Le titre lui-même donne quelque hésitation : est-ce Viviane ou Julia qui a écrit le livre ? On pourrait inverser titre et nom d’auteur sans que cela choque. Et c’est bien là le propos : la glissade, le sentiment de superfluité.

Un roman d’une honnête tenue, qui suscite un intérêt raisonnable mais ne va pas jusqu’à enflammer l’enthousiasme.

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *