Jacques Chessex, Le vampire de Ropraz, lu par Lionel Epaillard

Jacques Chessex, Le vampire de Ropraz, lu par Lionel Epaillard

La lecture est un peu rapide au début, puis trouve son rythme. J’ai remarqué que c’était assez courant avec les livres audio. Les torrents ont tendance à épouser le lit de la rivière, à la longue.

Style simple, ton journalistique, images frappantes. On a l’impression d’écouter un reportage ou un feuilleton radiophonique sur les fins fonds des campagnes obscures. Une boutade assez amusante en guise de chute.

 

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *