Gilda Piersanti, Roma Enigma, lu par Hélène Lausseur

Gilda Piersanti, Roma Enigma, lu par Hélène Lausseur

La voix douce d’Hélène Lausseur apaise la violence du récit et par là-même le met en valeur. Les dialogues sont fluides sans qu’elle force artificiellement sa voix. L’intrigue sort de l’ordinaire. Gilda Piersanti ne cherche pas à épater le lecteur. L’action est soutenue sans être chargée. Gabriele est intriguant. On se trouve dans le même état d’esprit que Mariella face à lui. On se demande où il veut en venir. Il évolue imperceptiblement au fil de l’histoire avant de se dévoiler tout à fait. Un polar nourri de finesse et de pâtisseries à la crème à savourer tranquillement.

 

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *