Camilla Läckberg, L’Enfant allemand, lu par Eric Herson-Macarel

The Rijksmuseum, Amsterdam  RP-F-2004-252-29 - Camilla Läckberg, L’Enfant allemand, lu par Eric Herson-Macarel

The Rijksmuseum, Amsterdam RP-F-2004-252-29

Un opus que j’ai trouvé meilleur que le précédent. Vie de famille et intrigue policière qui d’habitude sont juxtaposées se mêlent ici de façon dynamique, intrigante et harmonieuse. Le livre tire un peu en longueur, un assassin attendu dès le premier tiers du livre, même si je n’ai pas deviné ses motivations. Le personnage le plus intéressant dans son évolution finit par être Mellberg, qui dans ses déboires dévoile son humanité et met un peu de relief.

Mais, te demandes-tu lecteur curieux, pourquoi continue-t-elle a écouter du Camilla Läckberg si elle l’aime si peu ? Tout simplement parce qu’il n’y a pas tant de nouveautés que ça à  la médiathèque, on se met ce qu’on peut sous la dent !


Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *