Léon TolstoÏ, Le royaume des cieux est en vous

The Metropolitan Museum of Art, New York 09.72.4 - Léon TolstoÏ, Le royaume des cieux est en vous

The Metropolitan Museum of Art, New York 09.72.4

J’ai pu compléter ma troisième lecture de l’autobiographie de Gandhi par celle de ce livre, paru récemment et au sujet duquel j’étais intriguée.

Gandhi a en effet été très profondément marqué par ces écrits dans sa jeunesse.

Je dois avouer que je l’ai survolé assez rapidement, hors les passages qui m’interpelaient. Il doit falloir le resituer dans le contexte de l’époque et de la vie de Tolstoï pour vraiment en prendre la mesure – et je n’ai pas les connaissances nécessaires pour ce faire. J’ai tout de même noté la recherche de vérité prônée par l’auteur, son sens aigu de la dignité et de l’intégrité humaine face aux pouvoirs et aux mouvement collectifs et son idéal de révolution spirituelle au niveau individuel. Seule une conception plus haute de la vie permet de s’affranchir, selon lui.

S’il ne faut en lire qu’un passage, ce sera la correspondance qu’il a eu avec Gandhi et qui se trouve en fin de livre. Elle est courte, mais touchante. On y sent une certaine passation, de l’idéal de Tolstoï à la mise en œuvre de Gandhi, de l’admiration de ce dernier à la tendresse du premier pour son jeune interlocuteur.

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *