Kenneth Cook, Le koala tueur

Causse Méjean, chaos de Nïmes-le-Vieux - Kenneth Cook, Le koala tueur

Causse Méjean, chaos de Nïmes-le-Vieux

Je me suis beaucoup amusée avecLa vengeance du wombat et j’avais envie de remettre ça. Les deux premières histoires n’ont pas pris, j’ai eu une angoisse momentanée, doutant de mon affinité avec ce nouveau recueil, puis le rythme s’est mis en place. Les ingrédients sont exactement les mêmes, bêtes (pseudo) féroces et situations cocasses, mais si on aime, on y revient. Kenneth Cook a le sens de la dérision chevillée au corps. Que l’homme est petit face à la nature sauvage  ! Nous sommes remis à notre place d’animal convoité par d’autres animaux avec enthousiasme et savoir-faire. Les nouvelles n’auraient pas autant de saveur si elles n’étaient pas habitées par un respect sous-jacent certain pour les bêtes. Elles ont après tout autant de légitimité à occuper le territoire que les bipèdes.

J’ai finalement dévoré ce livre. Le chien qui aimait les animaux a été un pur moment de bonheur hilare.

Chaos de Nïmes-le-Vieux

Chaos de Nïmes-le-Vieux

Causse Méjean - Azuré

Causse Méjean – Azuré

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *