Laura Kasischke, La couronne verte

The Metropolitan Museum of Art, New York 59.135.8 - Laura Kasischke, La couronne verte

The Metropolitan Museum of Art, New York 59.135.8

J’ai tout d’abord trouvé l’écriture décevante en regard du mystère instillé par la quatrième de couverture.

Roman pour ado, pédagogico-psychédélique, forçant sur le kaléidoscope exotique et les rêveries mystiques adolescentes… assez séduisant tout de même pour que j’aie envie d’aller au bout. Finalement émouvant.

Le nœud du roman porte une certaine force symbolique. Il parle avec justesse de l’égarement mental, de la mort à soi-même. Il ne manque pas de puissance dans son évocation de la dislocation de l’esprit, de l’angoisse qui lui est associée et de sa capacité de renaissance. J’y ai trouvé des échos dans ma propre vie.

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *