Camilla Läckberg, Cyanure, lu par Élodie Huber

1995.264.10 The Metropolitan Museum of Art, New York - Camilla Läckberg, Cyanure, lu par Élodie Huber

The Metropolitan Museum of Art, New York 1995.264.10

Camilla me déçoit souvent et pourtant je me jette avec avidité sur tout nouveau livre audio qui paraît. Allez comprendre… quelque chose de maternel dans son écriture, je crois…

Elle nous fait ici le bon vieux coup du huis clos de Noël : une tempête, une maison coupée du monde, une famille, donc, des meurtres ! Les personnages sont brossés rapidement et grossièrement : on a l’agressif, le dépressif, celle qui a un lourd secret à révéler. Ils peinent à prendre corps et semblent interchangeables (deux fils mariés avec chacun deux enfants, un garçon et une fille… prise de note généalogique nécessaire !)

La résolution est pas mal mais aurait mérité plus de finesse dans le traitement. Dans l’ensemble, c’est banal et plutôt mauvais. Si on enlevait le nom de l’auteur sur la couverture, on n’y prêterai même pas attention.

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *