Aurélien Molas, Les fantômes du Delta

Aurélien Molas, Les fantômes du Delta

Un roman bien mené dont les personnages tiennent la route. On y rencontre une humanité très contrastée, parfois salement humaine, faisant de son mieux dans un contexte pour le moins déstabilisant et houleux.

Le nœud de l’intrigue est simple mais redoutablement efficace pour tenir le lecteur en haleine, d’autant plus que les scènes d’action sont bien dosées et bien réparties.

Un livre très ancré dans l’actualité, et bien étayé. L’information est si bien intégrée au roman qu’elle ne lasse pas. Il m’a donné l’occasion de découvrir l’histoire de Brooke Grinberg que je ne connaissais pas du tout et qui m’a vivement intéressée.

Médicalement et littérairement parlant, la dernière phrase était peut-être de trop. Ceci dit, au milieu de ce chaos, on comprend que l’auteur aie eu envie de finir sur une note de tendresse.

[Lu dans le cadre du Prix les lectrices Confidentielles 2012]

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *