Agatha Christie, L’homme au complet marron, lu par Michel Vuillermoz

2009.140.84 The J. Paul Getty Museum, Los Angeles - Agatha Christie, L’homme au complet marron, lu par Michel Vuillermoz

The J. Paul Getty Museum, Los Angeles 2009.140.84

Agatha m’a fait chercher brachycéphale dans le dictionnaire. À replacer éventuellement dans la conversation maintenant que l’on sait ce que cela veut dire…

Il m’a semblé reconnaître le petit nez fouineur et mutin d’Alice Avril… ou du moins une partie de celui-ci, parmi les différents modèles qui ont sans doute permis de créer le personnage de France 3…

Pour le reste, j’ai abandonné en cours de route. Je ne comprenais rien au déroulement de l’intrigue et je mélangeais tous les personnages. Michel Vuillermoz ne met pas assez les caractères en valeur, les intonations de voix ne se distinguent pas assez les unes des autres. Le flot est continu, les scènes clés ne sont pas mises en avant. On s’y perd d’autant plus que deux narrateurs interviennent en alternance. À reprendre sous format papier.

 

Ce contenu a été publié dans Explorations littéraires. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *